UNAALAT France

© 2019  UNAALAT created by JJ Chevallier

"Les commentaires concernant les ouvrages présentés ci-dessous n'engagent que leur auteur.

Les prix sont indicatifs et peuvent varier suivant les revendeurs."

Le 1 juin 2018, général de corps d’armée (2S) Robert de Cremiers a remis le prix littéraire 2018 de l’UNA ALAT à Benjamin Guindre et Caroline Frinault pour le livre de photographies et témoignages La nuit du loup.

Benjamin Guindre a vécu au sein de 3e RHC pendant deux ans (2015-2017) pour saisir l’âme d’un régiment d’hélicoptères. Il a observé, regardé, compris, mesuré et su dépeindre, par des photographies d’une grande qualité artistique, la multitude des gestes, engagements, passions qui font le ciment d’un régiment et sa solidité. Chaque geste, chaque métier de l’aérocombat est sublimé et l’ensemble est porteur d’un message fort : un régiment de l’ALAT est un bloc de granit dont la solidité repose sur la qualité de chaque grain, la conscience de la vitale utilité de chacun et la cohésion entre tous.

Dans son discours de remerciements, Caroline Frinault a souligné combien la rigueur professionnelle, la détermination, la volonté de tous les aérocombattants avaient marqué Benjamin Guindre et elle-même. Il faut en effet contempler chaque image, lire la concentration et la détermination sur les visages des aérocombattants engagés dans leurs missions, pour comprendre qu’un régiment , une armée de terre tire sa force des hommes et femmes qui les servent. Elles montrent combien l’exceptionnel est dans ce qui parait être les plus humbles taches. Nulle fonction, nul service, nulle unité du régiment n’est oublié. Tous les matériels et hélicoptères y sont dépeints en situation, et la franchise des témoignages des aérocombattants qui les servent leur donne toute leur valeur.

Un livre à posséder pour expliquer l’aérocombat d’aujourd’hui, ses dimensions techniques et tactiques, ses grandeurs et ses servitudes, à votre famille, vos amis, et à tous nos concitoyens afin qu’ils s’imprègnent de la prenante dimension humaine de notre ALAT et de notre armée de terre. Laissons le colonel Verborg, alors chef de corps du 3e RHC conclure «  Au final, l’auteur honore, rappelle et immortalise de manière inédite, par la seule force de l’image une aventure industrielle, aéronautique, humaine et opérationnelle exceptionnelle ». Un livre à mettre entre toutes les mains, et à reprendre cent fois pour méditer sur le dévouement de nos aérocombattants et le talent d’un photographe.  

Jean-Claude Allard

Responsable histoire/prix littéraire  UNA.ALAT

Lumen&Verbum est une maison d’édition créée à l’occasion du projet Des hommes et des cimes.
 Son nom fait référence aux deux arts qu'elle choisit de mettre en avant :
lumen (la lumière) pour la photographie,
verbum (le mot, la parole) pour l’écriture de type littéraire.

Diplômé de l’Ecole Technique de Photographie Appliquée de Toulouse en 2000,
Benjamin Guindre a commencé son activité professionnelle comme photo-journaliste pour la
presse quotidienne régionale (La Dépêche du Midi) et la presse magazine (arts martiaux, parapente).
Rapidement installé comme auteur photographe, il a effectué divers travaux de commande
pour des entreprises de l’industrie spatiale (groupe EADS Astrium, CNES) et des artistes créateurs (styliste mode, sculptrice, céramiste...).
En 2012, sa carrière prend un nouveau tournant avec le lancement de projets d'édition.

http://www.lumenetverbum.com/

 

 

 

 
 
 

Et si vous deveniez militaire ? Et si vous deveniez pilote au sein de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre ?

Vous êtes bachelier ? La perspective de travailler sur un appareil innovant, d’effectuer des missions variées et enrichissantes au service de notre nation vous tente ? N’hésitez plus.

L’ALAT est l’arme qui met en œuvre près de 70 % du parc hélicoptères des Forces Françaises.
Forte de ses multiples spécialités telles que l’AEROCOMBAT ou encore le VOL TACTIQUE : elle recrute, forme, et emploie ses hommes et femmes aux commandes d’aéronefs de nouvelle génération tels que le NH90 CAIMAN ou le H665 TIGRE.

Dans cet ouvrage, le sous-lieutenant Malaury Viardot, pilote Gazelle au 1er Régiment d’Hélicoptères de Combat à Phalsbourg, témoigne de son parcours, depuis l’émergence de l’idée d’être un jour pilote à l’obtention du brevet en passant par les différents tests de sélection et autres formations militaires et aéronautiques dispensées au 4e Bataillon de l’École Spéciale Militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, à la Base École du Général Navelet à Dax et à la Base École du Général Lejay au Cannet-des-Maures pour la spécialisation sur hélicoptère d’arme.

« En plus d’une véritable carrière militaire, c’est une formidable aventure humaine marquée par la valeur d’un engagement au service des armes de la France qui s’offre à vous ».

Editions CEPADUES
111, rue Nicolas Vauquelin
31100 Toulouse

Tél : +33 (0)5 61 40 57 36
Fax : +33 (0)5 61 41 79 89
Mail : cepadues@cepadues.com

 

 

 

Lieutenant-colonel JOUSSEAU de la BRETESCHE pour le film de présentation de l’ALAT,

SIRPA TERRE,

Editions CEPADUES

111, rue Nicolas Vauquelin31100 Toulouse

Tél : +33 (0)5 61 40 57 36Fax : +33 (0)5 61 41 79 89Mail : cepadues@cepadues.com

http://www.cepadues.com

Nés initialement des seuls besoins de l’artillerie, puis de ceux du combattant terrestre de s’affranchir des contingences du terrain, les moyens aériens de l’armée de Terre furent rapidement structurés par les opérations sur les théâtres indochinois et algériens. En 1954 fut créée officiellement l’Aviation légère de l’armée de Terre qui, présente depuis sur tous les théâtres d’opérations, sut sans cesse renouveler et adapter ses modes d’action. Une maturation qui a fait évoluer cette arme de l’aéromobilité à l’aérocombat, aujourd’hui atout décisif des forces. Initialement équipée d’avions légers, l’ALAT allait participer à l’évolution fulgurante de l’hélicoptère et en particulier à l’élaboration de ses concepts d’emploi.

Ce livre, dont la préface est signée par le Général de la Motte (COMALAT), s’inscrit dans la nouvelle collection AéroFocus de l’éditeur toulousain Cépaduès, et nous propose un panorama des différents aéronefs classés par thème. Il nous emmène de l’avion d’observation et de liaison, dont la mise en œuvre sur le terrain débute avant la création de l’ALAT, jusqu’aux dernières évolutions des hélicoptères, les «HNG». Il n’oublie pas de citer certains appareils dont l’emploi ne fut effectué qu’au titre d’expérimentations, mais aussi les drones qui participent, à leur manière, à cette maîtrise par l’armée de Terre de la troisième dimension. A la suite d’une longue introduction qui retrace principalement l’histoire de l’ALOA et de l’ALAT, quarante-six aéronefs sont chacun présentés à travers un historique et une fiche technique. Le résultat est un livre synthétique mais dense de 105 pages (17 par 24), illustré par de nombreuses photos.
L’auteur, Lionel Chauprade, est pilote de ligne au sein de la principale compagnie régionale française. Par ailleurs, réserviste de l’armée de Terre, il sert sous ESR au COMALAT, et s’intéresse aux traditions de cette arme jeune mais à l’histoire très riche. Il se passionne aussi pour les drones sur lesquels il a publié un ouvrage chez le même éditeur. Enfin, il fait partie de l’équipe de rédacteurs du magazine Aviasport depuis à présent quinze ans.

Auteur : Frédéric Gout

Editions : Tallandier

Parution : 26 février 2015
PRIX public TTC : 18,90 €
Nombre de pages : 256
ISBN : 9791021008557

Le succès de l’opération Serval contre les djihadistes au Mali est un des plus brillants faits d’armes de l’armée française, justement salué par tous les experts militaires. Le journal de guerre de cette victoire par le commandant du groupement d’hélicoptères de la brigade sur le terrain révèle aussi les graves lacunes de notre outil de défense, usé par des années de réduction d’effectifs et de moyens.

Avec ce nouveau témoignage sur l'opération Serval au Mali, le colonel Frédéric Gout, commandant du groupement d'hélicoptères présent au sein de la brigade française, nous livre une chronique des opérations et de ses rencontres depuis la capitale Bamako jusqu'à Tessalit dans le nord du pays en passant par Tombouctou. Incontestablement, l'opération Serval a été une réussite. Les djihadistes qui voulaient conquérir le Mali ont été défaits et les soldats français, maliens et tchadiens sont allés les déloger de leurs bases arrière dans le nord du pays. Mais son témoignage en dit surtout long sur l'état de l'armée française et sur ses lacunes révélées crûment par le déroulement de cette guerre menée dans l’urgence.

Dès le début de son récit avec le lancement des opérations, les faiblesses de la logistique de notre armée apparaissent au grand jour. La France souffre d’une pénurie criante d'avion gros-porteurs, et ce malgré l’appui de l’allié américain et la location d’avions de transport Antonov ukrainien pour pallier les déficiences de l’armée de l’air. Frédéric Gout raconte qu'à son arrivée il a dû attendre plusieurs jours ses munitions, alors que l'état-major parisien réclamait à corps et à cri des « reconnaissances offensives » pour localiser et détruire les djihadistes infiltrés près de la capitale malienne. Des ordres que le colonel recevait parfois sur son téléphone portable personnel, faute de matériel de communication suffisant...

Plus prosaïquement, il n’y a qu’un lit pour deux hommes et aucun WC de campagne, le système D français étant chargé de pallier ces manques criants. Pendant une bonne partie des opérations, l'approvisionnement en kérosène est une épine dans le pied du colonel Gout qui se demandera parfois s'il aura les moyens de faire voler ses hélicos. Le salut viendra finalement de l'armée algérienne qui mettra à disposition des citernes de carburant.

UNE RECHERCHE PERMANENTE D'ÉCONOMIES
Le déploiement des hélicoptères de combat Tigre, les plus modernes et les plus redoutables des appareils du groupement aéromobile (GAM) ont également représenté un casse-tête pour le groupement. Il n'y a dans l'armée française que trois lots de déploiement comprenant les outils et les pièces de rechange nécessaires à leur maintenance. Au moment du lancement de Serval, l'un se trouve en Afghanistan, le deuxième au large de la Somalie où les forces spéciales viennent de tenter de délivrer un agent de la DGSE et le troisième au Burkina-Faso où sont basée des forces spéciales pour les opérations dans le nord du Mali. Frédéric Gout doit donc baser ses Tigre au Burkina, entre 500 et 1000 kilomètres des premières opérations.
Autre élément révélateur de la grande misère de l’armée française, la recherche permanente d'économies dans l'utilisation du matériel. Si le nombre d'heures de vol au Mali n'est pas restreint, en contrepartie, les régiments d'hélicoptères restés en France doivent limiter drastiquement les vols afin d’éviter d'user le matériel pour rester dans le cadre étriqué du budget affecté à la maintenance et à l’entraînement des équipages.

L'ÉTAT-MAJOR ET LES CABINETS MINISTÉRIELS POUSSENT DES HAUTS CRIS
Et quand deux Tigre ont le malheur d’être atteints par des tirs de kalachnikov djihadistes, l'état-major et les cabinets ministériels poussent des hauts cris : comment a-t-on pu laisser endommager ces bijoux de technologie valant près de 30 millions d’euros par des armes de quelques centaines de dollars ? Le colonel Gout devra fournir des explications détaillées sur les circonstances de cet incident et protéger ses hommes de ces remous budgeto-politico-militaires... Libérer Tombouctou est un livre document qui intéressera tous ceux qui veulent comprendre les dessous d'une opération militaire et découvrir l'armée française de l'intérieur. Même si on peut regretter que ce récit ne s'accompagne pas d'une mise en perspective de l'opération Serval dans son ensemble, ce journal de guerre est riche d'enseignements, sur l’excellence de nos soldats et de ceux qui les commandent ; mais surtout il en dit long sur le triste état de l'armée française laminée par les coupes budgétaires des derniers gouvernements de gauche comme de droite.

Auteur : Général de division Yann Pertuisel
 

Les droits de l’auteur sont reversés à l’Entraide ALAT

Le livre (27 euros) peut être commandé en ligne chez Economica www.economica.fr

 

Economica, 49 rue Héricart, 75015 Paris.

Afghanistan, République de Côte d’Ivoire, Libye, trois théâtres d’opérations bien différents qui ont mis en évidence le rôle déterminant tenu par les hélicoptères dans les guerres modernes.

 

En 2011, les « bérets bleus » de l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT) étaient présents sur tous ces fronts, aux côtés de leurs camarades de l’armée de Terre et des autres armées. « De la terre, par le ciel », pilotes, mécaniciens, contrôleurs ou encore gunners nous font vivre leur engagement. Ils nous font partager l’intimité de leur quotidien en opération, la fraternité d’armes qui les unit, leurs émotions, les doutes et la peur qui les envahissent parfois, et surtout la fierté de servir leur pays pour la défense de la Paix et de la Liberté. C’est dans les provinces de Kapisa et de Surobi, à Kaboul, au-dessus d’Abidjan où règne le chaos et à partir d’un bateau « perdu » en pleine Méditerranée qu’ils nous font vivre leurs combats. Loin de leurs familles, ils y auront écrit une nouvelle page glorieuse de la jeune histoire de l’ALAT.


 

Dédicace à nos familles

Je souhaite dédicacer ce livre aux familles des militaires qui ont été engagés au combat ces dernières années, qu’ils soient de l’armée de Terre ou des autres armées, et qui le seront encore demain, là où la France ordonnera à ses enfants d’aller.

 

Les familles jouent en effet un rôle majeur dans l’engagement d’un fils, d’une fille, d’un frère, d’une sœur, d’un mari, d’une épouse, d’un père ou d’une mère. S’ils peuvent ainsi Servir leur Pays comme ils le font, c’est en grande partie parce qu’ils savent que ceux qui leur sont si chers sont là pour les soutenir sans faille.

Ces familles, ces épouses et ces enfants n’ont rien demandé, et surtout pas qu’un papa ou qu’une maman parte faire la guerre, avec tous les risques associés. J’ai malheureusement trop souvent eu l’occasion dans ma carrière de rencontrer certaines d’entre elles lors des hommages rendus à nos camarades tombés au combat au nom de la France. Elles sont admirables de dignité et de courage. Elles forcent le respect et méritent toute notre admiration et notre reconnaissance.
Tous les « bérets bleus » dont il est question dans ce livre, tous leurs camarades, tous ces hommes et ces femmes n’ont jamais cessé de penser à leurs proches qui attendaient avec impatience et anxiété leur retour en France pour encore partager ensemble des moments de bonheur. Depuis l’Afghanistan, Abidjan et la Méditerranée au large de la Libye en 2011, le téléphone ou Internet auront été le cordon essentiel pour maintenir leur moral au meilleur niveau.
C’est devant les familles de sept de nos camarades tombés au Champ d’Honneur que Monseigneur Luc Ravel, évêque aux armées, prononça ces mots le 20 juillet 2011 lors de la célébration qu’il présida à la chapelle Saint-Louis des Invalides.
« … être militaire ce n’est pas d’abord être disponible ou même porter les armes. Etre militaire, c’est avant tout ne plus s’appartenir, ni même appartenir à sa propre famille : j’ai conscience de la dureté de ces propos en présence de nos familles éprouvées par le deuil. Etre militaire s’est appartenir à la Nation. Exister et agir pour Elle. Vivre et mourir pour Elle ».

Merci à nos familles ! La France vous doit aussi beaucoup !

Auteur : Général de division André Martini
 

Les droits de l’auteur sont reversés à l’Entraide ALAT

L’ouvrage peut être commandé directement aux éditions Lavauzelle :

Le  Prouet

BP8

87350 PANAZOL

L’édition originale étant épuisée et pour satisfaire de nombreuse demandes, le général (2S) André Martini vient de faire paraître aux éditions Lavauzelle une nouvelle version de son histoire de l’ALAT qui prend en compte les évènements intervenus entre 2005 et 2013.
 

Préface du GDA Bertrand Ract Madoux

Depuis plus de soixante ans, l’armée de Terre bénéficie, avec son aviation légère, d’un outil de combat de premier plan. Initialement employé comme moyen d’observation d’artillerie en Indochine, l’hélicoptère crée en Algérie le choc et la surprise en conférant au combattant à pied une mobilité jusque-là inégalée. La guerre froide modernise à nouveau son concept d’emploi en l’élargissant au combat anti-char autonome. En constante mutation, l’aviation légère de l’armée de Terre intègre aujourd’hui l’aéromobilité dans la manœuvre interarmes, jusqu’au plus bas échelon tactique. L’avènement de l’aérocombat combine les modes d’action aéromobiles à ceux de toutes les autres fonctions opérationnelles. Confondant les lignes d’horizon des hélicoptères et des forces au sol, l’aérocombat s’impose incontestablement comme un facteur décisif permettant d’emporter la décision, au ras du sol et au cœur des opérations.
  Les appareils de dernière génération, l’hélicoptère d’appui Tigre et le NH 90, constituent indubitablement des atouts majeurs dans ce domaine. Leurs remarquables performances techniques contribuent à donner à l’aérocombat toute sa dimension.
  Mais il faut surtout des pilotes compétents et courageux, et autour d’eux des techniciens rigoureux, car la mission de l’aviation légère de l’armée de Terre consiste bien, aux côtés de leurs camarades au sol, à engager le combat, au contact de l’adversaire. Ces dix dernières années, en Afghanistan, en République de Côte d’ Ivoire, en Libye, en Somalie et au Mali, ces soldats ont montré combien ils étaient animés par un sens poussé du devoir et un dévouement extrême. Le sacrifice de certains d’entre eux montre aussi combien les risques et les dangers sont également partagés entre tous les combattants des forces terrestres.

 La nouvelle édition de « l’Histoire de l’aviation légère de l’armée de Terre » nous propose un survol approfondi et actualisé de cette épopée. Le récit passionnant auquel nous convie le général André Martini rend d’abord un bel hommage à tous ceux qui ont contribué à forger cet outil de combat, pilier inhérent à l’efficacité des forces terrestres. Cet ouvrage constitue aussi un beau témoignage de fidélité et d’attachement aux valeurs de l’armée de Terre, dont l’aviation légère demeure un des plus beaux joyaux.


  Le général d’armée Bertrand Ract Madoux
Chef d’état-major de l’armée de terre

Auteur : Brice Erbland
Editions "Les Belles Lettres"
Collection Mémoires de Guerre
ISBN-102-251-31004-5

Pour la première fois, un officier français ayant combattu en Libye et en Afghanistan livre son témoignage sur ces deux conflits. Le capitaine Brice Erbland, chef de mission et pilote d'hélicoptère de combat Tigre, machine ultra sophistiquée à la puissance de feu dévastatrice, dévoile dans ce livre son journal de guerre. Dans les griffes du Tigre nous emmène des montagnes d'Afghanistan aux missions de destruction des forces kadhafistes sur le littoral libyen. Engagé à la pointe des combats sur ces deux théâtres d'opérations de l'armée française, les sentiments de Brice Erbland ne sont pas différents de ceux des autres auteurs que Les Belles Lettres ont choisi de publier dans la collection "Mémoires de guerre": il y a la peur, le courage, la douleur de perdre des camarades, celle de quitter les siens mais aussi le terrible moment où du haut du ciel, on tue sa cible quand elle s'encadre dans la lumière verte du viseur, avant que les flammes du canon ne la détruisent.

Interview

Du cockpit du Tigre à l’écriture… c’est un drôle de parcours, non ?
Dans son livre, "Dans les griffes du Tigre", le capitaine Brice Erbland, pilote d’hélicoptère de combat dans l’aviation légère de l’armée de Terre (ALAT), nous entraîne de l’Afghanistan à la Libye. Une approche pas banale, un témoignage sans détours, sur le militaire en opérations extérieures. L’auteur raconte comment le soldat doit savoir faire face avec les forces et les faiblesses de son état d’homme : courage, grandeur d’âme, combativité, mais aussi doute, peur de mourir et sacrifice personnel…
 
"Aujourd’hui c’est la sortie en librairie de votre livre, premier témoignage grand public, il faut le souligner, d’un pilote d’hélicoptère de combat, que ressentez-vous ? "
"C'est en tout cas" le premier témoignage contemporain de retour d’opérations extérieures et le premier témoignage d'un pilote Tigre ! Alors, oui, beaucoup d’excitation et aussi un peu d’anxiété : se mettre ainsi à nu, dévoiler ses moments les plus forts, souvent cachés d’ailleurs, mettre en mots les maux du combat, ce n’est pas évident ! J’espère simplement que l'accueil sera bon. Le but de ce livre est de montrer au grand public ce que nos équipages, nos soldats, vivent et réalisent en opérations de guerre, de nos jours. J'espère y être parvenu de façon intéressante."
 
"Un tel livre sur des sujets aussi sensibles que l’intervention de l’armée de Terre a-t-il été un exercice difficile ? "
"Difficile ? Je dirai plutôt parfois douloureux. J'ai donné les détails qui me paraissaient nécessaires à la compréhension des réactions humaines qui découlent de ces opérations. Ce n'est pas un livre d'histoire, ni une analyse tactique des opérations. Ce n’est pas un récit chronologique, mais j’ai voulu embarquer les lecteurs dans mon cockpit leur faisant partager mes impressions, mes sentiments, enfin tout mon vécu ! Et je tiens à le préciser, aucune auto censure ni de consignes données par la hiérarchie… "
 
"Vous parlez beaucoup de la peur, du courage de la mort dans les griffes du Tigre : comment, de retour de mission, vivez-vous cela ? "
Il est en effet difficile de revenir à la réalité ! On a l’esprit rempli d’images dramatiques, le cœur lourd de sentiments, le corps lessivé par des mois de conditions de vie spartiates …et là, on réalise à quel point c’est dur ! On a vécu ce que j’appelle des moments de chocs émotionnels inévitables qui marquent le cœur et l’âme à jamais…
 
"Un dernier message à délivrer dans votre livre ? "
"J’aimerais juste faire découvrir l’intensité de la vie d’un pilote de l’ALAT … et pourquoi pas si mon témoignage pouvait susciter des vocations…j’aurai ainsi accompli mon devoir ! Il faut savoir qu’avec un simple bac en poche, il suffit pour un jeune attiré par le métier de pilote, de se présenter aux tests de sélection de Vincennes …et après la formation… en vol pour l’aventure humaine ! "

Le Clemenceau et l'ALAT dans l'OPEX Salamandre.

 

En août 1990, faisant suite à l’invasion du Koweït par les troupes irakiennes, le Président de la République François Mitterrand décide l’envoi d’un corps expéditionnaire en vue de permettre au petit émirat de recouvrer sa souveraineté mais aussi de protéger les frontières de l’Arabie saoudite.

C’est le 5ème Régiment d’Hélicoptères de Combat qui est désigné. Il embarque sur le porte-avions Clémenceau afin de participer à l’opération Bouclier du Désert déclenchée quelques jours plus tôt par les troupes américaines.

Cette Opération portera le nom de « Salamandre ».

 

A l’époque des faits, l’auteur, Gérald COCAULT dit CO², est Pilote Chef de Bord sur Gazelle en Escadrille d’Hélicoptères de Reconnaissance. Il vous livre ici le récit de cette épopée des temps modernes, mélange de vie à bord, d’entraînement intensif le long d’une route maritime qui part de Toulon jusqu’aux portes du détroit d’Ormuz en passant par Djibouti et les Emirats Arabes Unis pour débarquer à Yanbu’, port saoudien situé le long des côtes de la mer Rouge.

Pour le général de Corps d’Armée (2S) Georges Ladevèze, le récit de Gérald COCAULT "illustre bien les perceptions d’un groupe de jeunes sous-officiers pilotes, avec leur jeunesse, leurs incompréhensions, leurs angoisse, mais aussi leur enthousiasme et leur passion pour leur métier."

ISBN 978-2-8106-2329-7

Couverture souple, 400 pages

27 euros

On ne présente plus Yves Le Bec aux amateurs de BD aéronautiques, son coup de crayon et sa plume savoureuse ont fait mainte fois le tour de l'hexagone et ses albums sont dans les bibliothèques de tous les alatmen.

Certains ignorent peut-être encore que durant la guerre d'Algérie il était pilote dans notre Arme. Ce sont ses souvenirs qu'il a couché sur le papier pour nous faire vivre la vie d'un peloton avion.

Du CIS.ALAT de Nancy au peloton avions de la 5e DB, à Mostaganem, en Algérie, en passant par l'école de Finthen, en Allemagne.

Il y croque les petits faits et gestes de ses camarades et peint avec minutie la vie et le travail au sein d'un peloton en Algérie, sans être répétitif ou lassant.

Le tout est agrémenté par de nombreuses photos, dont beaucoup en couleur, et, bien évidemment par de nombreux croquis.

Format 21 x 29,7 cm
132 pages tout couleurs
Plus de 180 illustrations
32 €
ISBN :978-2-918015-15-4

On connait tous Pierre Jarrige à travers ses impressionnant diaporama sur toutes les formes de l'aéronautique en Algérie. Travail remarquable de recherche et de mise en ligne de photos historiques retraçant toute la vie aéronautique de cet ancien département français
Alain Crosnier, historien, est lui aussi bien connu des fanas de tous ce qui vole.
Ce livre est un inventaire des moyens matériels mis en œuvre par l’ALAT en AFN. Il recense les avions et hélicoptères affectés aux différentes unités et les dates d’utilisation. Il est abondamment illustré de photos, pour la plupart inédites, recueillies auprès des anciens dont la participation est essentielle pour la sauvegarde de notre patrimoine collectif. Alain Crosnier, historien bien connu de la guerre aérienne en Algérie a apporté un soin particulier à la précision des commentaires.
Tous les aéronefs utilisés sont concernés et un chapitres est consacré à l’évolution de l’armement des hélicoptères et aux essais, du Bell jusqu’au H-21, conduisant à la formule de l’Alouette II armée.
Deux autres livres sont en préparation concernant le GH 2 et les Pelotons d’AFN, en collaboration avec Christian Malcros dont le site www.alat.fr est apprécié de tous.

 

Un livre de 86 pages, 300 photos en noir et blanc ; 28,00 € port compris, chez l'auteur.

Pierre JARRIGE -  SaintFerréol - 31250 REVEL
jarrige31@orange.fr
www.aviation-algerie.com

TIGRE

Photographies : Rémy Michelin

Textes : Dominique Gonod

Editions Air Photographique/DG Consulting

ISBN 2-9525560-0-8

L'Histoire du dernier né des hélicos de l'ALAT, le fleuron des hélicoptères de combat, la difficile gestation d'un projet ambitieux, jusqu'à son arrivé en service. Tous les aspects du programme sont visités au plans technique, économique, politique et stratégique.  Là aussi de magnifique photographies et des textes d'un grand intérêt.

126 pages format 300 x 215

43 €

L'ALAT - Des missions et des hommes  1954 -2004

Photographies : Rémy Michelin

Textes : Sylvain Couty

Editions Air Photographique

ISBN 2-951-14459-7-0

Avant tout ce sont les photos qui frapperont le lecteur de ce recueil d'Art photographique. Les textes, en français et en anglais, ne doivent pas pour autant être négligés, ils complètent cet ouvrage et lui donnent un intérêt certain. Les auteurs, deux spécialistes de l'aéronautique ont effectué un reportage approfondi de plusieurs mois au sein des unités de l'ALAT.

160 pages format 230 x 320

43 €

Ce livre est épuisé chez de nombreux revendeurs.

LA VERITABLE HISTOIRE DE L'HELICOPTERE DE 1485 A 2005

Yves Le Bec

Editions Jean Ducret

ISBN 2-8399-0100-5

L'histoire de l'hélico en BD, l'auteur a su mêler le ludique et l'histoire pour tracer une rétrospective très précise de Vinci à nos jours.

16 pages couleurs agrémentent ce bel ouvrage qui séduira petits et grands.

100 pages, format 215 x 300

Epuisé

disponible en PDF

BROUSSARD MH 1521

Thierry Gibaud

Editions Etai

ISBN 2-8399-0100-5

L'ouvrage retrace la genèse de cet avion, sa production, ses caractéristiques techniques, ainsi que l'histoire de son utilisation au sein de l'Armée de l'Air, de l'ALAT et de l'Aéronautique Navale jusqu'à la fin de sa carrière, presque en catimini, au début des années 1990. Dernier exemplaire à moteur en étoile de nos forces armées, il fait aujourd'hui la joie des collectionneurs et amateurs de gros bourdons rageurs...

190 pages, format 320 x 240

 Les INsignes de l'ALAT 

De C.Malcros.

L'Aviation Légère de l'Armée de Terre a été créée en 1954. Héritière de l'aviation d'observation d'artillerie, l'ALAT remplie de nombreuses missions de liaisons, de soutien, de combat avec les hélicoptères, et d'observation. Ce sont tous les insignes des unités ayant composé ou composant toujours l'ALAT qui nous sont présentés dans ce bel ouvrage. On y découvre l'historique de toutes les formations, de la guerre d'Indochine à l'opération Daguet.

263 p

des centaines de photos couleurs

relié.
Réf :HU07INS033

Très difficile à trouver

Hélicoptères - La genèse, de Léonard de Vinci à Breguet

Bernard Bombeau

Editions Privat

ISBN 127-0899-2058

Bernard Bombeau, chroniqueur dans Air et Cosmos, n’est pas un banal journaliste mais un véritable passionné d’aéronautique et un excellent spécialiste des voilures tournantes. Depuis plus de dix ans, il s’est attaché à réunir une énorme quantité de documents pour la synthétiser en un livre extraordinaire.

Il s’engage sur les prémices de la voilure tournante, et termine avec les premiers hélicoptères de la Seconde Guerre mondiale, vaste sujet, traité dans le détail.

Ouvrage volumineux, 364 pages en format 24x31, 86 magnifiques illustrations du peintre de l’Air, Jean Noël,  de nombreuses gravures d’époque, 142 photographies souvent inédites.

Combien de fans de l’aéronautique connaissent l’Aviateur, de Villard ? Qui connait l’hélicoptère Nieuport de 1914 ou le Vuia de 1919 ? Combien pourraient écrire deux pages à propos des travaux de Vuitton ? Qui s'est intéressé de près à Perrin et son Hélicion ?

Et puis il y a l'esthétique, ce livre est aussi un beau livre, qui se feuillette avec beaucoup de plaisir. Les illustrations de Jean Noël apportent une incontestable plus-value documentaire.

364 pages, 240 x 310 mm, relié + jaquette

60 €

LES AGITES DE LA VOILURE

Yves Le Bec

 

Une galerie de portraits de 64 agités de la voilure tournante croqués par Le Bec (excusez ce jeu de mots), suivi de toutes les hélicos du Lieutenant Bleu Béret, du Hiller au NH 90 (2011).

Préface de Madame Valérie André, Médecin Général Inspecteur (CR), Neurochirurgienne, première Française pilote d'hélicoptère, première femme à effectuer des Evasan sous le feu ennemi et première Française ayant accédé au grade de Général.

Dictionnaire universel de l’aviation

Bernard MARCK

Entre le visionnaire Léonard de Vinci, Nadar le prophète, Clément Ader, Louis Blériot, l'homme de la Manche, les frères Wright, Jules Verne, Hélène Boucher, James Stewart, Jacqueline Auriol, Ferdinand von Zeppelin, Howard Hughes ou Saint-Exupéry, il existe un rêve, universel, intemporel : voler ! N'oublier personne, rendre à chacun la place qui lui revient dans cette mosaïque de l'histoire en général et de l'aviation en particulier, c'est là l'ambition de ce dictionnaire. Panthéon sans cérémonial, il couronne héros et oubliés de l'histoire, précurseurs, pionniers, aéronautes, pilotes, ingénieurs, autodidactes géniaux, mécaniciens, civils et militaires dont l'action a eu le mérite de faire évoluer l'aviation et, à travers elle, la civilisation. Le Dictionnaire universel de l'aviation s'appuie sur 20 000 sources publiques et privées, en France et à l'étranger. Retraçant le destin exceptionnel de 3 500 femmes et hommes de toutes nationalités, il nous dévoile leurs doutes, leurs espoirs, leur esprit de sacrifice, leur courage et parfois leur génie.

PRIX public TTC : 49 €
Nombre de pages : 1 200 pages
ISBN : 978-284734-060-0

LES HELICOS DU DJEBEL

Marc Flament

Presses de la Cité

ISBN 2-258-06767-7

Le photographe des paras en Indochine, en Egypte et en Algérie, prend la plume et nous raconte les petites histoires de la saga des premiers hélicoptères de combat en Algérie. Là où l'ALAT a démontré que les aviateurs de l'Armée de Terre tenaient leur place.

Ce ne fut pas seulement une affaire de technologie, ce fut surtout une histoire d'hommes. J'ai lu ce livre passionnant en une soirée.

287 pages, format 155 x 240, broché

19.80 €

Trouvé neuf pour 4.00 € chez Bookan

Bleu couleur du ciel

Souvenirs d’un pilote ALAT (Algérie 1960-1964)

Dès l'enfance, André Chauvière rêvait d'aviation.
Dans ce livre, il nous raconte sa lente montée vers le "Bleu du Ciel", les obstacles qu'il a fallu franchir, véritable "parcours du combattant aérien", avant de pouvoir enfin voler de ses propres ailes !
Après l'avion, l'hélicoptère le fascinera et gardera sa préférence: cette passion ne le quittera... qu'en fermant les yeux.
(Présentation par l'auteur).


André Chauvière

André Chauvière auto-éditeur

ISBN 2-901245-25-0

20,00 €

Si vous avez le bonheur de trouver ce livre au détour d'une brocante, d'un vide grenier ou chez un bouquiniste, ne manquez pas cette occasion.
Si après l'avoir lu vous ne désirez pas le conserver faites nous signe nous sommes des dizaines à le rechercher ( moi en tête, mais chuuuut).